20061003

 

Les Pygmées et la question de scolarisation, de propriété et de citoyenneté en Afrique centrale : enjeu international, politico-économique et religieu

Excerpt: "...Dans une publication, Les Pygmées d'Afrique Centrale, Guy Philippart de Foy écrit : « Les premiers chercheurs se lancèrent à la découverte du degré le plus accessible à nos connaissances de l'échelle de l'évolution de l'homme". D'autres perspectives furent envisagées comme certaines "vérifications" théologiques sur le "monothéisme" primitif prêté aux Pygmées et sur la pratique de monogynie, preuve de leur pureté originelle...». L'enjeu est de taille. Après les révérends pères (Schebesta, Schumacher et Vanoverberg) que le Pape Pie XI « subventionna en 1923 pour une expédition en Centrafrique, pour l'étude des groupes Pygmées », une ONG, COOPI, près le Saint Siège (Cité du Vatican) prend la relève pour « améliorer l'image socio-culturelle » de ces mêmes Pygmées. Les responsables culturels, voire politiques d'Afrique centrale et, de régions des Grands Lacs ne semblent pas considérer véritablement ce qui se passe. On évoquerait plutôt des citoyens de seconde zone, des laissés pour compte ou d'autochtones exploités. Mais l'on peut s'interroger. Sinon, comment comprendre que ceux qui sont considérés comme les ouvreurs de chemin, les plus anciens peuples que recevaient les égyptiens pharaoniques à leur cour il y a quatre mille cinq ans, les premiers occupants de la grande forêt équatoriale, soient aujourd'hui entrain de dépérir et de se faire dépouillés en toute légalité. Si les Aka, les Bambouti, les Babenzèlé, les Bagyele, les Bongo, les Twa venaient à disparaître, nous aurons tous perdu une part de nous même. Ce sont des peuples qui ont apporté à l'humanité dans divers domaines depuis des millénaires jusqu'à ce jour. Ils réclament à juste titre leur droit au respect, leur droit à la citoyenneté..."

Comments: Enregistrer un commentaire



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?